Warning: include_once(/homepages/10/d325205465/htdocs/wp-content/plugins/Akismet3/Akismet3.php) [function.include-once]: failed to open stream: Permission denied in /homepages/10/d325205465/htdocs/wp-settings.php on line 215

Warning: include_once() [function.include]: Failed opening '/homepages/10/d325205465/htdocs/wp-content/plugins/Akismet3/Akismet3.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.2') in /homepages/10/d325205465/htdocs/wp-settings.php on line 215
FITG : Forum de l'interaction tactile et gestuelle
FITG 2014 : Forum sur l’interaction tactile et gestuelle

FITG 2014 : Forum sur l’interaction tactile et gestuelle

Thomas Dujardin

 

On aime tous mettre en avant nos racines, nos origines. Combien de fois avez-vous entendu parler de la « FrenchTouch » ? Ce terme semble même être ancré définitivement dans l’esprit des français. Le « made in france », la fabrication artisanale, toutes ces qualifications renvoient à la même envie. Faire les choses différemment, avec les personnes qui vous entourent.

La FrenchTech (ambition gouvernementale et désormais une association pour accélérer le développement de start-up en France) et la Plaine Image organisaient le 13 et 14 mai 2014 le forum sur l’interaction tactile et gestuelle. Véritable fourmillement de start-up et de projets en tout genre. La Plaine Image réunit de nombreux entreprises du digital et tente depuis plusieurs mois d’explorer le monde numérique. Après avoir arpenté les stands de ce salon nous allons essayer de faire une sélection des meilleures innovations, contre-pieds, pris par ces jeunes entrepreneurs.

 

– Tobii X60, la caméra qui traque votre regard. 

L’une des premières innovations que l’on va vous présenter aujourd’hui est capable d’intéresser de nombreux services marketing. Cette société suédoise se présente au salon FITG avec 2 simples ordinateurs. Pas besoin de superflu, la caméra fait le reste. Elle détecte la position de vos yeux, leurs déplacements et leurs orientations. Attention, il ne s’agit pas là de faire défiler un texte en regardant vers le bas (comme un certain Samsung Galaxy S4) mais surtout d’analyser, de chiffrer l’activité de l’œil lorsqu’il est confronté à un document. Cela permettrait aux fabricants et développeurs de prendre en compte la réelle utilisation de cette surface. Pour ordinateur comme pour mobile, ces caméras se positionnent en dessous de l’écran. Elles enregistrent votre sens de lecture, le temps de réaction entre les différents éléments, et surtout les endroits les plus observés. Dans le cadre d’une application mobile, elles donnent la possibilité de rectifier la mise en page, les couleurs, ou un texte pour s’adapter aux mouvements de l’œil.

Cela demande bien entendu un travail en amont considérable mais qui, fait avec précision, permettrait d’améliorer l’expérience utilisateur.

– Le retour tactile 

Ne vous sentez vous pas seul avec votre ordinateur ? Trifouillant votre souris à longueur de journées ?  Nous oui, et c’est pour cela que le projet des étudiants de l’IEMN nous interpelle. Et si votre ordinateur pouvait communiquer avec vous ? Vous faire sentir qu’une application plante, ou vous aidez à vous diriger dans un jeu vidéo ? Voilà des idées intéressantes.

L’idée est de remplir un espace de « picot » qui est indépendant et réparti. Ces picots viendront vous alerter en vibrant. Le prototype présent montre ses faiblesses mais les opportunités qu’il ouvre sont bien plus importantes. Appliquez ce système sur le touchpad de votre laptop et laissez-vous emporter par votre imagination. Sentir le touché d’un piano, vous prévenir de la réception d’un mail privé. Le retour tactile pourrait bien être l’un des plus gros changements dans nos hardwares à court terme. Et nous l’attendons.

 -La représentation holographique. 

L’homme aime laisser une trace dans l’histoire. Il veut participer à l’humanité dans son ensemble. Les hommes des cavernes écrivaient sur les murs, puis la peinture, suivi de la presse et enfin l’écran. Chacune de ces technologies a changé le monde, et la prochaine s’appelle l’hologramme. Visualiser un élément numérique en 3D, sans aucun artifice (lunette, etc…) devient possible et nous montre son potentiel. Ici au salon FITG 2014, un jeune entrepreneur nous présente une machine holographique qui a la particularité de répondre à un morceau de papier. Explications. La machine se présente face à nous et l’on voit une étagère a portée de bras. On nous invite à prendre un bout de papier avec un capteur RFID (connexion à courte distance) et à le déposer sur cette étagère. Sur ce papier l’inscription « chaussure ». Aussitôt le papier posé, on voit apparaitre un L’homme hologramme de chaussure. Cette utilisation nous transporte directement dans un magasin. Imaginez pouvoir déposer l’étiquette d’un produit sur cette borne, et visualiser le produit. Vous pourrez modifier sa couleur, sa taille, pour être sûr qu’il vous convienne.

 

On se retrouve au prochain salon, prêt à scruter, critiquer et vous donner le meilleur du digital.