Warning: include_once(/homepages/10/d325205465/htdocs/wp-content/plugins/Akismet3/Akismet3.php) [function.include-once]: failed to open stream: Permission denied in /homepages/10/d325205465/htdocs/wp-settings.php on line 215

Warning: include_once() [function.include]: Failed opening '/homepages/10/d325205465/htdocs/wp-content/plugins/Akismet3/Akismet3.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.2') in /homepages/10/d325205465/htdocs/wp-settings.php on line 215
Longue ou courte : Comment sera la vidéo sociale de demain ?

Longue ou courte : Comment sera la vidéo sociale de demain ?

Entre Twitter et Instagram (racheté l’an dernier par Facebook), c’est la guerre au contenu social sur la terre des géants du micro-blogging.

Marques et anonymes utilisent la réalisation de vidéos courtes pour promouvoir leur image, et sont devenus en un minimum de temps des vedettes du storytelling, voire des influenceurs mondiaux dans le domaine du digital. La sauce a tellement bien pris qu’il n’est plus étonnant de voir les deux catégories (marques et pseudos stars du web) collaborer ensemble.

Pour les marques, il n’est plus question de vivre à travers sa communauté mais de lui offrir du neuf, du tendance et surtout du quotidien. Car là est toute la magie de la vidéo sociale : quiconque peut s’en imprégner et réaliser tout ce qu’il désire. Avec plus ou moins de succès.

 

Vine ou Instagram ?

Twitter lançait fin janvier 2013 une nouvelle application gratuite de partage de vidéos  sur un format 6 secondes, appelée Vine. Comme un tweet, on publie en un clic une mini-animation. Comme un gif, mais le son en plus. Il n’en fallait pas plus pour attiser la curiosité des premiers petits malins. Les marques ont ensuite tenté l’expérience, à l’image de la Redoute, un annonceur bien de chez nous.

Petite pique, Vine a développé une fonction de partage sur Facebook, ce qui semble ne pas avoir plu à ce dernier.

Et puis, surprise ! Facebook, à travers Instagram, a voulu sa part du gâteau numérique et a lui aussi lancé, il y a deux semaines, sa plateforme de micro-vidéos (notons l’étrange ressemblance entre les deux applications). Mais souhaitant  faire mieux que Vine, on ne passe pas à 7 secondes mais à 15 ! De quoi faire rager à 150% Twitter.

En bref, on était parti d’une innovation sympathique, une extension de l’univers drôle et décalé des tumblr mais en mieux. Mais ça c’était avant. Avant que les réalisations ne perdent leur je-ne-sais quoi de créatif et deviennent machine à placement produit.

 

C’est l’occasion de voir que n’est pas conteur qui veut. Réussir une campagne sur le géant mondial de micro-blogging reste encore un privilège, même s’il se démocratise. Avec ses 13 millions d’utilisateurs, Vine, également disponible sur Android depuis peu,  va requérir un temps d’ajustement chez les annonceurs et les agences, à l’inverse d’Instagram déjà très prisé par les grandes marques (Michael Kors, Burberry, Vogue France, et d’autres créateurs de mode…).

 

Alors longue ou courte, qu’importe, le but est de savoir s’en servir.

 

Note de la rédaction : Pour vous occuper en cas de panne d’inspiration, Vinepeek reprend toutes les vidéos uploadées via l’application et vous les offre en continu et en temps réel. Attention, ce site dispose de contenus très addictifs, Kréalid décline toute baisse de concentration et ne rembourse pas le temps de travail perdu.

Ou encore, testez vineinstragram et comparez les vidéos.

Bon visionnage !